Dr Jean-Jacques Muyembe, DG INRB/RDC

Bien avant l’adresse de Félix Tshisekedi dans la soirée, le virologue congolais chargé de la riposte contre le Covid-19 avait déjà révélé son choix de traitement. « Nous associerons la Chloroquine dans notre traitement », a tranché le Dr Jean-Jacques Muyembe.

Devant la presse mardi 24 mars, à Kinshasa, le docteur Jean-Jacques Muyembe a affirmé que la Chloroquine sera utilisée dans le traitement administré aux malades du Coronavirus en République démocratique du Congo. Pendant que ce médicament antipaludéen ne fait pas toujours l’unanimité mondiale, la RDC a décidé d’emboiter les pas à la Chine et la France, deux pays qui ont essayé des médicaments, notamment la Chloroquine avec succès. « Il n’y a pas un traitement certifié contre le Covid-19. Partout, que ça soit en Chine ou en France, on est en train d’essayer avec des médicaments. Nous aussi nous associerons la Chloroquine dans notre traitement”, a déclaré à la presse ce héros anti-Ebola reconduit par Tshisekedi pour lutter contre le Coronavirus. Le docteur Jean-Jacques Muyembe Tamfum reconnait que jusque-là, il n’y a pas encore un traitement certifié par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Utilisée en Chine depuis les années 1950 essentiellement contre le paludisme, la Chloroquine l’est également depuis quelques semaines pour combattre le Covid-19, mais avec précaution. « Nous ne savons pas encore évaluer le bénéfice-risque pour ce médicament sur le Covid-19. Nous n’avons pas encore cerné tous les effets secondaires possibles », a déclaré un médecin en France. Et en RDC, le docteur Félix Kabange Numbi, ancien ministre de la Santé a prévenu des Congolais sur Top Congo FM : « Vous avez un problème cardio-vasculaire et vous prenez de la Chloroquine, elle va vous tuer ! Et ce ne sera pas le Coronavirus ». Ce médecin avoue que la Chloroquine peut faire l’affaire, mais il faut rester prudent surtout face à l’automédication.

Et en aucun cas, cette Chloroquine n’est présentée par Pékin comme le remède miracle contre l’épidémie. De fait, en février 2020, un groupe de chercheurs de l’Académie des sciences a déclaré avoir utilisé avec succès la Chloroquine contre la reproduction du SARS-CoV-2. Récemment, le président des Etats-Unis, Donald Trump a laissé entendre qu’elle serait efficace contre le Coronavirus. En France, le gouvernement a recommandé son utilisation pour des cas graves du Covid-19, en attendant son examen dont les résultats est attendu dans les prochains jours.

En RDC, dans le schéma thérapeutique mis en place, indique Dr Muyembe, il y a 3 niveaux : faible, modéré et grave. Et chaque niveau a un traitement spécifique. Ce qui fait que la Chloroquine pourra être utilisée selon le tableau clinique des malades.

Dido Nsapu sur https://www.digitalcongo.net/article/5e7b4eb21ab4d7000482a0c5/