Le saxophoniste Manu Dibango vient d’être emporté par le Coronavirus dont il était testé positif il y a quelques jours.

L’artiste Manu Dibango est décédé ce mardi 24 mars 2020. Agé de 86 ans, ce saxophoniste  de renommée internationale avait contracté le Coronavirus. Il avait annoncé être positif au virus le 18 mars dernier sur sa page Facebook.

L’information de sa mort a été confirmée à l’AFP par Thierry Durepaire, le gérant des éditions musicales de l’artiste camerounais après sa famille qui précise que les obsèques se feront dans la plus stricte intimité familiale.

Elle a notamment écrit : “Chers parents, chers amis, chers fans, une voix s’élève au lointain… C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre ‘Papy Groove’, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du Covid-19”, a-t-elle déclaré sans toutefois préciser le lieu de son décès.

Confinement oblige, les obsèques de l’artiste auront lieu « dans la stricte intimité familiale », mais « un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible », précisent les proches de Manu Dibango, qui incitent les fans à adresser leurs condoléances et messages sur une adresse mail dédiée : manu@manudibango.net.

Manu Dibango avait été hospitalisé plusieurs jours, récemment, après avoir montré des signes cette maladie. Les tests se ont révélés positifs au Covid-19, mais les proches de l’artiste affirmaient, il y a quelques jours encore, que l’artiste se reposait et « récupérait dans la sérénité ».

Cet artiste qui s’est produit à plusieurs fois à Kinshasa dans le cadre du Festival international des étoiles (FIET) a joué aux côtés de Grand Kallé dans African jazz.  De son vrai nom Emmanuel N’Djoké Dibango, Manu Dibangu qui est né le 12 décembre 1933 à Douala, au Cameroun, est  arrivé à Marseille en 1949 alors qu’il était adolescent. Il était fait Chevalier de la Légion d’honneur en 2010.

Les mélomanes de la RDC présentent leurs condoléances à la famille de cet artiste et lui souhaitent une paix éternelle.

Rody Efomi sur https://www.digitalcongo.net/article/5e79db47101bed0004833782/