Après l’interpellation du directeur général de l’entreprise SAFRICAS, David Blattner, le vice-premier ministre en charge de la justice est catégorique, « le règne de l’impunité est vraiment terminé, la procédure ira jusqu’au bout ».

Célestin Tunda Ya Kasende précise que David Blattner a été retenu mercredi soir au parquet général près de la cour d’appel de Gombe dans le cadre des enquêtes sur les sorties de fonds sur les travaux des sauts de mouton.

Il prévient que d’autres interpellations suivront dans cette affaire, « tous les gens qui se disaient que rien ne peut leur arriver, maintenant nous sommes dans une ère nouvelle, si vous avez touché aux ressources de l’État sans en justifier leur utilisation, vous allez en répondre devant la justice ».

Selon le garde des sceaux, « ceux qui ont encaissé l’argent n’ont plus que 2 choix, d’achever les travaux ou de rembourser l’argent mis à leur disposition pour l’exécution des travaux », il précise néanmoins que « dans tous les cas de figure, l’infraction demeurera, même s’il y a correction ».

Le ministre de la justice rappelle que cette première interpellation coïncide avec la nomination des nouveaux responsables de l’appareil judiciaire, « le président de la république a considéré qu’il ne pouvait pas commencer une nouvelle politique au niveau de la justice avec les anciens animateurs et les nouvelles personnes nommées ont la charge de démarrer une nouvelle conception de la justice ».

Sur http://mobile.topcongo.fm/article/-limpunite-cest-vraiment-termine-ministre-5686

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *