Joseph Kabila : l’heure de la rentrée politique a sonné !

Kinshasa22-10-2019Politique – L’ex-chef de l’Etat congolais va bientôt assumer ses fonctions de président national de son parti. Cela, après s’être libéré des incompatibilités constitutionnelles qui les lui empêchaient. L’annonce a été faite par Emmanuel Ramazani Shadary, à Lubumbashi.

Mardi 22 octobre 2019, Emmanuel Ramazani Shadary, l’ex-candidat du camp Kabila à la présidentielle du 30 décembre 2018 et secrétaire permanent du PPRD, a fait une annonce lors de l’ouverture de la matinée politique d’évaluation du parti. Joseph Kabila – président national du PPRD – va signer “pour bientôt la rentrée politique”. L’ex-chef de l’Etat congolais a été élevé au rang de président du parti lors de la modification des statuts de sa formation politique, introduisant ce poste qui n’existait pas. Mais l’ex-Raïs ne pouvait pas l’assumer au regard des incompatibilités qui existaient entre ses fonctions de président de la République et celles d’un président de parti politique.

Mais maintenant, Joseph Kabila compte visiblement bien porter cette etoffe, si l’on en croit à son secrétaire permanent, Ramazani Shadary. Et cela, “d’autant plus qu’aucune incompatibilité ne l’empêche de jouer son rôle classique de président national à ce jour sur pieds de l’article 40 des statuts révisés du PPRD”, a-t-il déclaré, ce matin, devant environ 250 cadres du parti réunis à Lubumbashi pour une évaluation de deux jours de leur formation politique.

Après son départ du pouvoir le 24 janvier 2019, Joseph Kabila – fait sénateur à vie par la Constitution – n’a pas siégé depuis la mise en place du nouveau Sénat. Mais il a activement participé au choix des animateurs des nouvelles institutions à cause de la majorité parlementaire que détient sa plateforme politique, le Front commun pour le Congo (FCC).

Maintenant qu’il pourrait retourner au devant de la scène avec son parti et sa plateforme politique, Joseph Kabila compte visiblement jouer un rôle non de moindre dans la sphère politique actuelle. Et pourquoi pas se positionner, en tant que parti, pour les prochaines élections ? D’ailleurs, son secrétaire permanent – réputé pour son bagou – ne s’en cache pas : « la plus ultime de notre ambition, c’est celle de remporter entant que formation politique une victoire, sans appel, à la prochaine présidentielle. » Au PPRD, visiblement, on ne semble pas attendre…

Dido Nsapu


(DNK/Yes) sur https://www.digitalcongo.net/article/5daf24fde3abcd0004beae2a/