« Je proclame, au nom de la nation, la naissance de la République du Congo »   Joseph Kasa-Vubu  (1917 –1969) 

Joseph Kasa-Vubu, premier président de la RDC. Ph. Droits tiers.

Piqûre de rappel….Le 24 Mars 1969 disparaît Joseph Kasa-Vubu, premier président du Congo-Kinshasa de 1960 à 1965.

Évincé par le coup d’État de Joseph-Désire Mobutu le 24 novembre 1965 qui l’astreint à résidence,il meurt faute de soins dans sa résidence surveillée de Kisundi à Boma, dans le Bas-Congo.

Son corps est dans un mausolée depuis 2006, situé au village Singhini à 215 km de Matadi.

Huitième enfant et dernier garçon de la famille, il n’a que 4 ans quand sa mère meurt.

En 1925, Il a douze ans, il est baptisé et commence des études primaires à la maison de Kizu, tenue par des missionnaires de Scheut. 

En 1927, il loge à la mission pour y faire son école primaire par les premiers moniteurs noirs formés par les pères. 

Il termine sa quatrième année, et est sélectionné dans un recrutement ecclésiastique, parmi les meilleurs élèves pour être envoyés au petit séminaire de Mbata-Kiela où il reste de 1929 à 1936.

Son père meurt en 1936. 

Fin 1940, il reçoit son diplôme de moniteur.

Il est nommé titulaire de la classe de sixième à l’école normale. 

Kasa-Vubu fut le premier noir à enseigner dans cette classe. Kasa-Vubu innove, il donne tous ses cours en français. 

Il travaille un temps à la Société forestière et agricole du Mayumbe (Agrifor), puis postule et obtient une place à l’administration centrale.

En 1945, il crée l’Union des intérêts sociaux congolais (Unisco) pour combattre les discriminations raciales et l’amélioration des conditions des Congolais. 

En 1946, Kasa-Vubu devient le secrétaire général de l’Adapes.

Il écrit dans plusieurs périodiques de l’époque. 

Le 21 mars 1954, il est élu à la présidence de l’Abako,créée en 1949 par Edmond Nzeza Nlandu pour unifier, conserver et perfectionner la langue kikongo ». 

Kasa-Vubu en fait un puissant instrument politique. 

Aux élections municipales du 8 décembre 1957, l’Abako remporte 130 sièges des conseillers sur 170, soit 78,2. 

Kasa-Vubu devient bourgmestre de Dendale, l’actuelle commune de Kasa-Vubu. 

Les premières élections législatives organisées sur l’ensemble du territoire national en 1960 voient la victoire du Mnc/Lumumba sur l’Abako de Kasa-Vubu qui remporte, néanmoins, tous les sièges dans le Bas-Congo et trois sièges sur quatre à Léopoldville. 

Aucun parti n’ayant obtenu une victoire suffisante pour gouverner seul, deux principales coalitions politiques se forment, l’un autour du Mouvement National Congolais (Mnc/L), de Patrice Lumumba; l’autre sous l’appellation Cartel d’Union Nationale, autour de Kasa-Vubu. 

Les deux coalitions représentées au parlement se partagent le pouvoir.

Lumumba forme le gouvernement en tant que premier premier ministre, et Kasa-Vubu devient le tout premier président de la jeune République. 

Christiane Reveno sur https://www.christianereveno.com/piqûre-de-rappel/piqûre-du-jour/