La RDC pour un redimensionnement qualitatif des troupes de la MONUSCO

New York 18 mars 2019 (ACP).-L’ambassadeur de la RD Congo aux Nations unies, Ignace Gata Mavita, a exprimé lundi, devant le Conseil de sécurité sur la situation en RDC, la volonté du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de collaborer avec la MONUSCO en vue d’une reconfiguration pour un redimensionnement qualitatif des troupes qui devront être moins nombreuses mais mieux équipées et aguerries face à la guerre asymétrique dans la collaboration avec l’armée nationale pour la traque des groupes armés.

C’est dans ce cadre, a poursuivi l’ambassadeur Ignace Gata, que le gouvernement congolais sollicite auprès du Conseil de sécurité le renouvellement du mandat de la MONUSCO pour une période d’une année et  à redimensionner qualitativement des troupes qui doivent être aguerries et le nombre soit réduit.

Mais, a-t-il expliqué,  ceci ne concerne pas la Brigade d’intervention  rapide ainsi que la dotation aux troupes en moyens et en équipements appropriés de manière à renforcer leurs capacités opérationnelles pour combattre les menaces asymétriques sur le terrain.

Il a, en outre, demandé la prise en compte du DDR, d’inclure la problématique de la lutte contre le pillage des ressources naturelles avant de demander aux pays voisins d’où proviennent les groupes armés étrangers d’engager des dialogues politiques avec lesdits groupes dans le cadre de la résolution de cette crise.

La lutte contre certaines épidémies comme le choléra ou la maladie à virus Ebola s’avère urgente

La représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies, Leila Zeraoui avait auparavant, dans son intervention, tout en saluant la passation des pouvoirs de manière pacifique en RDC, invité le Conseil de sécurité  à appuyer la RDC dans sa recherche de la consolidation de la paix et de la sécurité à travers le pays.

Il sied de souligner que les pays membres du Conseil de sécurité ont salué à l’unanimité et félicité le peuple congolais pour sa maturité et les nouvelles autorités pour l’esprit d’ouverture politique à travers la libération des prisonniers politiques et le dialogue. La délégation de la RDC comprenait notamment l’ambassadeur Barnabé Kikaya et Mme Bestine Kazadi, conseillère diplomatique du Chef de l’Etat. 

ACP  

(Claudine Bakonzi, envoyée spéciale à New York) sur http://acpcongo.com/la-rdc-pour-un-redimensionnement-qualitatif-des-troupes-de-la-monusco/