Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo investi 5ème Président de la RDC

Kinshasa, 24 janvier 2019 (ACP).- Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, proclamé Président de la République à l’issue de la présidentielle du 30 décembre 2018, a été investi jeudi 5ème Président de la RDC, après la cérémonie de prestation de serment et la réception des symboles du  pouvoir des mains de son prédécesseur, Joseph Kabila Kabange, devant la Cour constitutionnelle réunie en session extraordinaire.

«Moi Félix Antoine Tshilombo, élu Président de la République Démocratique du Congo, je jure solennellement devant Dieu et la nation : d’observer et de défendre la Constitution et les lois de la République , de maintenir son indépendance et l’intégrité de son territoire , de sauvegarder l’unité nationale , de ne me laisser guider que par l’intérêt général et le respect des droits de la personne humaine , de consacrer toutes mes forces à la promotion du bien commun et de la paix, de remplir loyalement et en fidèle serviteur du peuple, les hautes fonctions qui me sont confiées», a-t-il dit en prêtant serment au Palais de la Nation. Outre des hautes autorités congolaises, d’éminentes personnalités étrangères et représentants des Etats ont assisté à cette cérémonie.

Il s’agit notamment du Président kenyan Uhuru Kenyatta et des vice-présidents burundais, Joseph Butore ;  namibien, Mbumba Nangolo ; zimbabwéen, le général Chiwenga Constantino et tanzanien,  Samai Suluhu Assan ainsi que de trois hauts fonctionnaires du Département d’Etat américain des affaires étrangères, à savoir, Mme Long Kalenga Nicole, M. Miller Marshall Lee et M. Herve Bakale.

Le Premier ministre gabonais, Julien Nkoghe Bekale ; le ministre congolais (Brazzaville) des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, Jean-claude gakosso; le ministre sud-africain du développement des PME, Lindiwe Zulu ; le ministre angolais des Relations extérieures, Manuel Bomingos Augusto, le ministre égyptien de l’Eau et de l’irrigation, Mohamed Abdelatti Khalil ; le président de la Chambre de représentants et ministre délégué auprès du ministère marocain des Affaires  étrangères et coopération internationale chargé de la coopération africaine  et Envoyé spécial du Roi Mohamed VI, Habib El Malki  ont également été présents  à cette  cérémonie.

L’ancien secrétaire général de l’Union africaine (UA) et Premier ministre honoraire, le Togolais  Edem Kodjo ; l’ambassadeur itinérant du Président de la République du Kenya, Raila Odinga et le pasteur évangélique ghanéen qui a prédit l’élection de Félix Tshisekedi, Nicolas Duncan Williams  ont été  aussi parmi les personnalités présentes à la cérémonie de prestation de serment du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

L’investiture du nouveau Président de la République, accueillie avec joie au Kasaï Oriental

La cérémonie d’investiture et de prestation de serment du nouveau Président élu de la République Démocratique du Congo (RDC), Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi a été accueillie avec joie à travers les grandes artères de la ville de Mbujimayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental.

Des liesses populaires ont été observées dans les différents quartiers de la ville de Mbujimayi, avec des cris de joie et de soutien au nouveau Président de la République et à son programme d’action pour le développement de la Nation.

Des masses de personnes qui suivaient la cérémonie dans certains lieux publics comme des cinés et autres vidéothèques de la ville de Mbujimayi, ont envahi les rues de la capitale mondiale de diamant, rameaux et autres plantes à la main, têtes sous poudrée et des vouvouzélas pour célébrer cette grande fête nationale.

Certains compatriotes et acteurs politiques rencontrés à cette occasion disent leur satisfaction pour cette passation démocratique du pouvoir qui permet désormais à la RDC d’être comptée parmi les grandes Nations du monde. Ils ont à cette occasion rendu un hommage mérité au Président Joseph Kabila Kabange pour avoir facilité cette transition pacifique et démocratique du pouvoir. Haut du formulaire

Pas de décor ni scène de joie à Kikwit

La ville Kikwit a tourné normalement jeudi 24 janvier, jour de l’investiture de Felix Tshisekedi comme Président de la République. La villeest restée calme. Aucune manifestation n’a   été signalée de la part des militants de la coalition Cach ou Lamuka, qui soutiennent respectivement Félix Tshisekedi et Martin Fayulu.

Kikwit est depuis la proclamation des résultats provisoires par la CENI sous haute surveillance militaire et policière. La ville avait connu des violentes manifestations de protestation contre les résultats de cette élection. Plusieurs partisans de Martin Fayulu avaient perdu la vie lors des échauffourées qui avaient également provoqué d’importants dégâts matériels.

 RUPTURE  AVEC LE PASSE                                      

La Coordination de la jeunesse du Grand Equateur invite le président de la République, Felix Tshisekedi à « rompre avec le passé pour tourner le regard du peuple vers un avenir meilleur ».  Cette structure l’invite à transformer les problèmes du peuple congolais en solutions.

«Que seul Dieu vous inspire quant au choix des collaborateurs pour la réalisation de cette œuvre de réconciliation et de reconstruction de la RDC», a  declaré Toussaint Alonga, président national de la Coordination de la jeunesse du grand Equateur.

Pour lui, le peuple congolais a exprimé sa volonté du changement en accordant son suffrage à l’opposition politique le 30 décembre dernier, avec la victoire de Félix Tshisekedi.

«Vous avez donc le devoir de canaliser les besoins pressants, présents et urgents des Congolais en solutions pour ne pas accréditer la thèse de nos adversaires politiques et la rendre une actualité à court terme», a souhaité Toussaint Alonga, indiquant  que le président de la RDC a 5 ans «pour redonner de l’espoir aux Congolais». ACP/fng/kji/nig