La RDC s’engage à valoriser ses richesses naturelles à travers un partenariat gagnant-gagnant

Kinshasa, 10 février 2019 (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a déclaré, dans son discours du haut de  la tribune du 32ème sommet de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba,  que la RDC s’engage à porter sa contribution à toute action visant la mise en valeur de ses ressources naturelles à travers un partenariat gagnant-gagnant pour le bien être de l’Afrique et du reste du monde. «Il n’est donc plus acceptable que mon pays le Congo continue d’être indéfiniment victime de la convoitise de ses immenses ressources naturelles», a dénoncé le Chef de l’Etat pour qui les guerres meurtrières que la RDC a vécues devraient interpeller toute l’Afrique et la conscience internationale afin de ne point favoriser ni sponsoriser toute tentative susceptible de faire revivre au peuple congolais les mêmes atrocités décriées depuis plus de vingt-ans.

Le Président Félix Tshisekedi a indiqué que la RDC se présente à ce 32ème sommet de l’Union africaine dans un contexte particulier et qui devrait honorer toute l’Afrique, à savoir la  toute première alternance démocratique et pacifique du pouvoir depuis son  indépendance le 30 juin  1960 et ce dans le respect de la Constitution.

Cette passation pacifique des pouvoirs entre le président sortant et le dirigeant du plus ancien parti de l’opposition a démenti tous les pronostics du chaos annoncés à l’issue des élections du 30 décembre 2018, a-t-il souligné.

Cette passation pacifique des pouvoirs  est la preuve de la maturité politique du peuple congolais, a-t-il dit, avant de relever  qu’à travers tout le pays, «cette prouesse démocratique a été largement saluée par nos populations qui n’aspirent qu’à la paix». 

Ce passage des témoins augure également une nouvelle ère en RDC, a déclaré le Président de la République qui a engagé,  sur la base de cet acquis démocratique, ses compatriotes à œuvrer sans relâche ni repli  pour consolider davantage la paix et la sécurité,  combattre les antivaleurs,  construire un Etat de droit,  renforcer la politique de bon voisinage et le règlement pacifique des différends,  neutraliser la nébuleuse des groupes armés qui massacrent et sèment la mort et la désolation dans certaines contrées du pays tout particulièrement  à Béni et à  Butembo  dans le Nord- Est.

Auparavant, le Président de la République qui participait pour la première fois à un sommet de l’Union africaine, avait remercié, pour leur hospitalité, le gouvernement et le peuple éthiopien, soulignant au passage que l’Ethiopie est devenue aujourd’hui un symbole de l’indépendance africaine qui a su se moderniser et devenir l’un des modèles africains dans des secteurs tels que les infrastructures, l’agriculture, les services et la bonne gouvernance.

Le Chef de l’Etat a également félicité son homologue égyptien, Abdel Fatah al Sissi, pour sa brillante élection à la tête  de l’Union africaine. Il s’est dit convaincu qu’avec ses hautes qualités de leadership et  compte tenue de l’attachement historique avéré de l’Egypte aux idéaux panafricains, le Président al Sissi saura diriger l’organisation efficacement tout au long de son mandat.

Le Président de la République a aussi félicité le président en exercice sortant de l’Union africaine pour le dévouement et les compétences avec lesquels il a rempli son mandat.

Félix Tshisekedi a enfin rendu un vibrant hommage à M. Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l’Union africaine pour  les efforts louables qu’il ne cesse d’entreprendre pour défendre et promouvoir les objectifs et principes de l’Acte constitutif de l’Union africaine. «La République démocratique du Congo tient à affirmer son engagement à l’accompagner dans  la dynamique qu’il entend poursuivre pour la bonne marche de notre organisation continentale», a-t-il conclu. ACP/Kayu/FMB